tricot

Socktober!

Je reviens, en fin! Après un mois très intense, pour vous parler de chaussettes. J’espère pouvoir publier des articles plus régulièrement maintenant et surtout n’hésitez pas à me proposer des sujets/questions/infos que vous aimeriez voir sur le blog !

Et pourquoi les chaussettes ? Eh bien, le froid arrive mais aussi le moment de penser au cadeaux de Noël ! Et les chaussettes sont un moyen parfait et rapide de faire un beau cadeau pour votre famille et vos amis ( pour ceux qui méritent d’avoir un cadeau tricoté à la main, bien sûr !) De plus la plupart des laines commerciales à chaussettes passent assez facilement en machine donc pas trop de soucis si la personne à qui elles sont destinées ne les lave pas à la main…

Mais il y a plusieurs façons de tricoter des chaussettes, ainsi que plusieurs types de laines et plusieurs types d’aiguilles. Mon but n’est pas de vous faire une liste exhaustive (ce serait long à lire!), mais de vous raconter comment je les tricote et les raisons pour lesquelles je choisis de le faire ainsi.

Ma recette principale pour les chaussettes est la suivante : des « vanilla socks » classiques ce qui veut dire que je tricote la chaussette sans torsades, dentelle ou autre décoration. Je trouve que c’est joli mais que personne va les voir, même pas moi… De plus le tricot chaussette est pour moi un tricot « 0 cerveau » que je peux prendre à n’importe quel moment : tricothés, pause de midi, pendant que je fais cours à la boutique, le soir quand je suis trop fatiguée, vous suivez la logique.

De plus ce qui m’intéresse le plus généralement c’est le choix des couleurs et plus particulièrement depuis un moment les laines auto-rayantes ( qui créent des rayures de différentes couleurs au fur et à mesure qu’on avance). C’est une façon de se motiver et d’avancer plus vite car on veut toujours voir apparaître la nouvelle couleur. J’aime aussi avoir des chaussettes unies et profiter des restes d’autres laines à chaussettes pour faire les pointes, le talon et les côtes de différentes couleurs. De façon à utiliser les restes et de faire de jolis cadeaux !

En terme d’aiguilles, après avoir essayé plusieurs méthodes et tailles, j’utilise des aiguilles de 2’25 mm et un câble de 80 ou de 60 cm. J’utilise des aiguilles en métal car en bois elles sont plus fragiles. J’aime tricoter serré car il ne faut pas oublier que le pied est une partie du corps qui bouge énormément et que la chaussette en laine va rapidement augmenter de taille par le mouvement continu du pied, donc pour éviter que nos chaussettes se baladent dans nos chaussures après les avoir mises quelques fois, je recommande toujours de faire un peu plus petit ou plus serré. C’est un choix personnel et chacun doit faire ce qui lui convient le plus, bien sûr!

En terme de laines j’aime tout type de laine à chaussettes, aussi bien les commerciales que les teintes à la main. La seule avec laquelle j’ai eu une mauvaise expérience, mais que je mets tout de même car c’est moi qui les ai faites, c’est ma paire de chaussettes avec la Fabel de Drops. Elle grattent énormément surtout au niveau des chevilles, et j’espère qu’avec les lavages et l’usage elles vont s’adoucir, sinon elles vont partir de mon armoire vers un meilleur avenir…

En ce qui concerne la construction des chaussettes c’est très simple, je commence par les côtes ( que je fais à ma sauce selon mes envies, côtes torses, 1×1, 2×2, courtes, longues…) Et je fais un tube jusqu’à la pointe que je ferme avec la technique de grafting ( ou « Kitchener »). En suite je relève les mailles pour le talon, à la hauteur où je vais le placer et je fais un talon après coup ( ou « After though heel« ). Pourquoi cette méthode ? Et bien parce que c’est la seule que j’ai apprise, mais aussi parce qu’elle m’évite d’avoir le syndrome de la deuxième chaussette (quand on en finit une et que nous n’avons plus envie de faire la deuxième), car je fais les deux « tubes » (des côtes jusqu’à la pointe) et ce n’est qu’après avoir fait les deux que je mets les talons. Donc ça me permet de finir ma paire en même temps et de ne pas me retrouver avec des chaussettes toutes seules qui attendent leur camarade pendant des mois.

Mais il y a plusieurs méthodes que j’aimerais découvrir, et c’est donc pour ça qu’on vous  propose avec HeikeMade (grand experte de chaussettes) un atelier à la boutique en décembre (infos ICI) pour pouvoir, moi aussi, en profiter et apprendre une nouvelle technique pour faire les talons.

Et pour sortir de ma zone de confort je vais me lancer dans des chaussettes avec des motifs, yay!, mais parce que le modèle est vraiment très joli: ce sont les Abisko socks que vous pouvez retrouver dans le livre Woods. Je vais pour l’occasion organiser un KAL dans lequel vous pourrez tricoter n’importe quel modèle du livre et qui aura des super prix! La date de début est le 4 novembre (date de sortie officielle du livre) et pour le moment je n’ai pas de date de fin, mais ce sera comme toujours très relax et sans pression!

Captura de pantalla 2017-10-26 10.31.45

Et pour finir, n’hésitez pas à participer au KAL Motivation K-DO pour tricoter ensemble nos cadeaux de Nöel, anniversaire ou autre d’ici le 24 décembre, à retrouver sur Ravelry!

A bientôt!

 

Ana

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s