tricot

Ma première expérience en teinture chimique…

Vous êtes nombreuses à avoir aimé mes écheveaux teints à la main ce weekend donc j’ai pensé qu’un petit article vous intéresserait.

J’avais quatre écheveaux non-teints que j’avais acheté il y a longtemps et après un atelier de teinture végétale je m’étais dit que ce serait chouette de les teindre pour me faire quelque chose avec. Mais le temps est passé et comme je n’avais pas le nécessaire pour faire le mordançage et la teinture végétale (et oui ça nécessite de pas mal de petites choses, mais c’est vraiment superbe si on a tout ce qui faut!) je ne les ai jamais teint.

Cependant samedi dernier je suis rentrée dans une droguerie à Grenoble pour acheter différents produits et je suis tombée sur le rayon de teintures pour tissus et autres. L’idée m’est donc venue d’essayer ces teintures sur mes écheveaux qui étaient rangés dans un tiroir… Je suis rentrée à la maison avec cette idée en tête et j’ai pensé que ça me ferait une chouette activité pour le weekend.

Je me suis donc lancée dans la recherche de tutoriels etc, pour apprendre à teindre et je suis tombée sur les vidéos de Hueloco (dont je vous ai déjà parlé dans l’article consacré à mes petits sacs à projets) où elle explique très bien les différentes techniques de teinture et le matériel nécessaire.

Nicole (de Hueloco) teint avec des teintures acides et de l’acide citrique, donc me voilà de retour le samedi après-midi à la droguerie pour m’acheter le nécessaire et des gants! J’ai donc utilisé une vielle casserole en inox, mes gants ( la prochaine fois j’aurais un masque. c’est promis). Pour la teinture j’ai acheté des petits sachets de teinture de la marque DYLON apte pour la teinture de laine et j’ai donc changé leur recommendation d’ajouter du sel pour de l’acide citrique recommandé par Nicole.

Pour chaque écheveau j’ai utilisé une technique différente:

Le rose était une teinture unie de base, où l’on rajoute d’abord la teinture et puis après on plonge l’écheveau dans le mélange de teinture, acide citrique et eau. Pour le doré avec les tâches roses ça a été l’inverse, d’abord on met l’écheveau dans l’eau avec l’acide citrique et on rajoute après les teintures. Pareil pour les deux autres: les « speckles » sont rajoutées après mais dans un bain d’eau moins important.

Ça a été une chouette expérience mais il y a deux choses qui sont, je trouve, les plus difficiles à gérer : d’abord le mélange de couleurs pour obtenir de beaux coloris, et après la température ! Vous savez que si la laine souffre des chocs thermiques elle feutre, et bien les miens n’ont pas feutré mais ont quand même perdu un peu de douceur. Je me demande aussi si ce n’est pas parce qu’ils ont perdu la lanoline pendant le processus (c’étaient des écheveaux 100% pure laine plutôt rustiques mais sans être rêches pour autant). En tout cas j’aurais dû les laver avec de l’Eucalan pour leur rajouter la lanoline perdue mais mon flacon était à la boutique…

Mais maintenant que j’ai un mini « find your fade » je vais utiliser les écheveaux pour me tricoter un châle Gryer de Isabell Kramer en faisant la transition avec les couleurs et en le lavant pour le blocage avec l’Eucalan à la lavande ( mon préféré) pour redonner de la douceur à mes laines ♥️

J’espère pouvoir vous montrer le résultat final bientôt ! Bonne fin de semaine à toutes!

Publicités

5 réflexions au sujet de “Ma première expérience en teinture chimique…”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s